Histoire

C’quil nous faudrait, c’est une bonne guerre!

C’quil nous faudrait, c’est une bonne guerre!

Brève de comptoir ? Paroles d’une immorale sagesse ? Sinistre appel au changement ?

Toutes les guerres apportent leur lot de sang, de larmes et de destructions 

Mais elles sont aussi la cause de grandes mutations économiques et sociales. Celle qui se voulait Der des Der mais qui ne fit qu’être la Première, ne déroge pas à la règle.

Rhum, Fils de Tafia et de Guildive

Rhum, Fils de Tafia et de Guildive

Au temps où le rhum ne s'appelait pas rhum, c'est un infâme liquide fermenté, du nom de tafia ou guildive, que les colons laissent aux esclaves, aux marins et aux pirates.

Faut-il croire que seul un miracle divin a pu transformer cet écorche-tripes infect et malodorant qu’est le tafia en un breuvage dont on exalte aujourd'hui la chaleur, les arômes et la subtilité ?

Terres rêvées, terres promises, terres enviées...

Terres rêvées, terres promises, terres enviées...

Une habitation, une plantation, aux Antilles... Ça vous évoque quoi ?
Sans doute un verre de rhum, un ti-punch — ou mieux, un punch planteur, fruité et rafraîchissant — sur la terrasse d'une belle villa créole.

Vous percevez le léger souffle des vents — alizés, forcément — qui agite le feuillage des champs de cannes.
Vous planez — forcément — car... c'est un rêve ! Enfin, c'est tout de même un rêve accessible. 
Chère lectrice, cher lecteur, je te sens curieux et ouvert d'esprit. Il y a tout de même un peu plus que ça derrière une habitation ou une plantation. C'est bien pour ça que vous êtes sur ce site. Alors vous allez tout savoir ! Ou presque.